Rachat de credit Professions Libérales



Besoin d'un rachat de crédit ?
Décrivez-nous votre projet afin que nous puissions trouver les meilleures offres pour votre profil !


Nous comparons pour vous le plus large panel du Marché

organisme rachat de credit

Rachat de credit Professions Libérales

L’état des lieux

Parce que les banques traditionnelles n’ont pas toutes l’expertise de la restructuration des travailleurs indépendants et encore moins celle des professionnels libéraux, que la plupart des courtiers spécialisés dans le rachat de crédits sont généralistes, il est apparu nécessaire de créer une nouvelle forme d’ingénierie financière dédié aux professions libérales pour répondre à leurs besoins dans ce domaine sans cesse en augmentation depuis les années 90.

Malgré un revenu net moyen élevé et donc un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne de celui des français, un patrimoine, notamment immobilier, également plus important, l’endettement des professionnels libéraux augmente sensiblement pour diverses raisons.

Dans son éditorial “ OSONS EN PARLER “ du 23 avril 2002, Madame Emmanuelle KNEUSE, Secrétaire de la Commission Sociale de l’ Ordre des Avocats à la Cour de Paris, déclarait :

“ Perte subite de clientèle, crise familiale, maladie, dépression ( aujourd’hui 46% des arrêts maladie pris en charge par la CNBF sont liés à des états de dépression grave, un chiffre record au sein des Professions Libérales ), gestion négligente ou défaillante, éclatement des structures, autant de causes à des situations d’endettement qui pour la plupart ne font que s’aggraver avec le temps pour très vite atteindre le surendettement. “

Parce qu’il existe en France environ 500.000 micro entreprises exerçant sous le statut libéral dans des secteurs diversifiés : professions de santé, professions juridiques et judiciaires, professions techniques, professions de service, professions artistiques et de l’enseignement, dont les situations et les besoins sont tous différents, un produit standard n’aurait aucun sens.

Aux causes habituelles des problèmes budgétaires des ménages, aux erreurs de gestion des TPE, s’ajoute, pour les professionnels libéraux, un déséquilibre financier structurel qui se manifeste depuis quelques années par une forte augmentation des charges sociales et fiscales et une faible évolution des recettes qui se traduit par une dégradation sensible de leurs revenus disponibles.

Il s’en suit, pour une part importante des professionnels libéraux, des difficultés à faire face aux charges de fonctionnement de l’entreprise et à leurs engagements privés, d’où des recours de plus en plus important à des découverts bancaires et à des crédits court terme très onéreux qui finissent par s’empiler et asphyxier leur trésorerie. La spirale infernale s’amorce alors : impossibilité de financer des investissements indispensables, retard de paiement des charges sociales et fiscales, des fournisseurs, perte de crédibilité, rejets de prélèvements, voire même de chèques, fichage à la banque de France, ATD, saisie des comptes bancaires, hypothèques judiciaires du Trésor et de l’URSSAF, etc … L’endettement s’alourdit dangereusement, la gestion de l’entreprise devient inextricable et la vie professionnelle et familiale en souffrent à leur tour. Il est difficile alors de différencier le compte d’exploitation de l’entreprise et le budget privé souvent imbriqués ( des crédits personnels sont prélevés sur le compte professionnel et des prêts à objet professionnel sont débités du compte privé ). Un tel enchevêtrement exclut le recours aux prets de restructuration classiques, qu’il s’agisse de rachat de crédit hypothécaire ou rachat de crédit consommation.

La solution

Il est apparu que la maîtrise des techniques de refinancement de s différentes entreprises libérales exigeait donc un niveau d’expertise spécifique excédant la simple gestion des ratios bancaires habituellement utilisés en matière de rachat de crédits des particuliers. En particulier, la restructuration des professions libérales doit être globale et tenir compte non seulement de la capacité d’endettement actuelle mais de l’évolution prévisible de celle-ci, en recherchant si le déficit actuel est conjoncturel ou structurel, et elle doit anticiper les investissements professionnels indispensables. C’est pourquoi E-RACHAT-CREDIT .FR propose aux professionnels libéraux un concept de restructuration, novateur et performant qui est en parfaite adéquation avec leurs spécificités et intègre les données de leur situation professionnelle et privée, distribué par PROLIB FINANCE, intermédiaire bancaire spécialisé dans le regroupement de crédits des professions libérales.

Les formules de rachat de credit aux professionnels libéraux portent sur :

  • la consolidation de crédits bancaires, qu’il s’agisse de rachat de prêt hypothécaire ou non, professionnels et/ou personnels, le comblement des découverts et facilités de caisse ;
  • le paiement de charges sociales et fiscales incluant les pénalités, majorations de retard, intérêts et frais de recouvrement, des factures fournisseurs en retard de paiement, ainsi que des dettes professionnelles et/ou privées diverses ;
  • le financement d’investissements professionnels et/ou de projets personnels ;
  • une enveloppe de trésorerie pour couvrir des besoins en « cash ».

On retrouve dans ces formules les deux grandes catégories de rachat de credit :

  • la refinancement immobilier qui peut être un rachat de crédit hypothécaire ou un rachat de crédit cautionné ( RAC ) même s’il ne porte que sur la consolidation de prêts à la consommation privés ou professionnels sans rapport avec des biens immobiliers ni assortis d’une hypothèque ;
  • le rachat de crédit sans garantie qui porte sur la consolidation de crédits consommation et personnels, mais qui peut également inclure le remboursement anticipé de prêts immobiliers, hypothécaires ou non.

Dans le premier cas, le rachat de crédit immobilier, hypothécaire ou non, on pourra inclure, outre le regroupement de crédits, les autres besoins précités. Dans le second cas, et en l’état actuel des choses ( qui sont susceptibles d’évoluer favorablement, le rachat de crédit consommation ne pourra porter que sur la consolidation de crédits privés, de dettes personnelles et inclure une enveloppe de trésorerie.

Que pense la presse professionnelle des produits de rachat de prêt dédiés aux professions libérales ?

« Produit bancaire dédié aux libéraux. Ce prêt hypothécaire à long terme va racheter les créances privées mais aussi professionnelles et régler les dettes de toute nature. Il permet aux libéraux d’apurer l’ensemble de leurs retards et de retrouver des mensualités parfaitement adaptées à leur train de vie. Tout cela à un des taux les plus compétitifs sur le marché de la restructuration. «  Le quotidien du médecin, mars 2004

 » Un produit qui répond à un vrai besoin  » permet de rembourser toutes vos dettes et de n’avoir plus qu’un seul créancier. Il est réservé aux professions libérales «  Le revenu, mai 2004

 » Prêt bancaire sur mesure contre l’endettement global professionnel et privé «  Panorama du médecin, juin 2004

 » Financement. Un nouveau crédit bancaire spécialement dédié aux professions libérales. Produit destiné aux professionnels libéraux désireux de retrouver enfin la sérénité financière perdue à travers les nombreux engagements privés et professionnels. »Libéral actualités, septembre 2003





Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *