Rachat de crédit pour monter une petite entreprise



Besoin d'un rachat de crédit ?
Décrivez-nous votre projet afin que nous puissions trouver les meilleures offres pour votre profil !


Nous comparons pour vous le plus large panel du Marché

organisme rachat de credit

Rachat de crédit pour monter une petite entreprise

Si vous avez des projets d’entrepreneur, le rachat de crédits peut permettre leur réalisation.

Pour les professions indépendantes, il existe des formules de regroupement de crédits adaptés

Le rachat de crédit pour les artisans, commerçants et professions libérales exige un degré d’expertise spécifique.

Edouard, c’est mon ami depuis vingt ans. C’est un type qui n’a pas toujours eu la vie la plus facile. Mais il ne s’est jamais laissé démonter. Et pour ça je le respecte infiniment.

Il y a trois ans, je l’ai pourtant bien vu toucher le fond. Jugez plutôt : dans l’espace de six mois, il perd son épouse et son boulot. Ca n’allait plus très bien avec sa compagne depuis un bon moment. Mais comment penser que le juge lui donnerait tous les torts et qu’il se retrouverait pratiquement sans rien, avec une pension alimentaire à verser ?

Et dans la foulée, voilà qu’il perd son travail. L’hôtel dans lequel il travaillait depuis plus de dix ans ferme ses portes. A quarante ans, au chômage et divorcé, beaucoup se seraient laissés aller au désespoir. Edouard, non.  C’est pas forcément un battant, mais c’est un type solide. C’est déjà beaucoup.

Très vite il m’a parlé de ses nouveaux projets : monter un petit restaurant. Avoir son affaire rien qu’à lui, quoi. De l’hôtellerie à la restauration, il n’y a qu’un pas et ce pas, Edouard voulait le franchir.

Avec ses indemnités de licenciement, il a racheté un bail et un fond de commerce. Mais là, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme prévu.

D’abord, il y avait beaucoup de travaux. Edouard a contracté un crédit jeune entreprise. Toute la déco était à refaire. Edouard a négocié un paiement échelonné avec l’entrepreneur mais même comme ça… Bon et puis il y a eu les ratés de toute entreprise qui démarre : des soucis avec la commission de sécurité, le four à changer, ce genre de choses…

Quand le restaurant a finalement ouvert, Edouard était à bout, financièrement. Il a contracté une série de crédits revolvingparce que sinon il n’avait plus de quoi assumer son loyer. Alors bien sûr ses pizzas étaient bonnes, il se dépensait sans compter. Les clients sont venus, de plus en plus nombreux.

Mais, financièrement, Edouard frisait la catastrophe : il ne pouvait plus payer ses charges et tous ses remboursements. Les risques de commission de surrendettement, voir de saisie de son fond de commerce se précisaient. Et ça, ça aurait été la ruine définitive de ses projets.

C’est là que je lui ai conseillé une formule de regroupement de crédits . Sa situation était saine : simplement, il lui fallait du temps pour rembourser tous ses frais de démarrage d’activité. Et ce temps, le prestataire en rachats de crédits allait le lui fournir.

En regroupant toutes ses dettes et en les lissant sur de simples mensualités, le prestataire en rachat de crédits a rendu à Edouard un double service. Déjà, il a limité les mensualités dans des limites acceptables par les finanances de mon ami. Et puis surtout il a simplifié les choses : Edouard a suffisamment de travail avec ses pizzas pour ne pas avoir en plus à se compliquer la vie avec des calculs financiers  compliqués. Ce qui, de  plus, n’est pas son fort.

Il n’y a pas de mystère : le temps, la motivation et le travail peuvent déplacer des montagnes. Le restaurant d’Edouard prospère et il a recruté un serveur pour l’aider en salle. Il avait juste besoin d’un coup de pouce au démarrage. Ce coup de pouce, ça a été le regroupement rationnel de ses crédits .



Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *