De quoi dépend un taux de regroupement de credit ?



Besoin d'un rachat de crédit ?
Décrivez-nous votre projet afin que nous puissions trouver les meilleures offres pour votre profil !


Nous comparons pour vous le plus large panel du Marché

organisme rachat de credit

De quoi dépend un taux de regroupement de credit ?

La vérité est que chaque client est unique, et que sur un groupe de 10 individus demandant un rachat de credit auprès de la même société de courtage, quand bien même le courtier traiterait les 10 dossiers exactement en même temps, il y a fort à parier que chacun obtiendra un taux annuel effectif global (TAEG) différent, même à 0,1 % près.

Les facteurs déterminants le taux nominal d’un rachat de credit

Dans le désordre, on trouve : le taux d’endettement avant et après restructuration, l’absence d’incidents bancaires et de fichages, le montant des revenus, la balance bancaire, le montant et la durée du financement, la présence ou non d’une garantie financière (hypothèque conventionnelle ou caution mutuelle), etc…

Bien entendu derrière tout cela il y a également le taux directeur de la banque centrale européenne, émettrice de l’Euro. C’est auprès de cette noble institution indépendante que les banques peuvent se refinancer pour vous refinancer par la suite, cependant son principal taux directeur ne bouge pratiquement pas au cours d’une année, voire plus.

Comment une banque ou une société de crédit calcule-t-elle « son » taux ?

Au départ, un barème est établi par les collaborateurs les plus diplômés, ceux dont le bureau se trouve très loin de votre agence bancaire ou du hall d’accueil de la société de crédit, mais vraiment très loin.

Ces actuaires prennent en compte le loyer de l’argent payé par la banque, les coûts de fonctionnement (locaux, personnel, équipements, communications, etc.) et les risques que la direction de la banque a accepté de prendre qui conditionnent le « taux de casse », c’est-à-dire les défaillances de remboursement des emprunteurs. Plus les critères d’acceptation sont souples, plus la prime de risque est élevée et donc le taux. A tout ça s’ajoute évidemment la marge bénéficiaire que souhaite réaliser l’établissement.

Quant au TAEG, il tient encore compte des frais liés au prêt de restructuration : frais de notaire ou de cautionnement, frais de banque et d’intermédiation (rémunération du courtier) et assurance-emprunteur.

Votre conseiller clientèle au sein de votre agence bancaire ou l’analyste de la société de crédit reçoit donc leurs grilles de taux qu’il doit appliquer en fonction des facteurs cités au chapitre précédent.

À lui ensuite de voir quels risques vous représentez et de proposer à son responsable de vous caser plus ou moins loin du minimum ou du maximum, selon la catégorie de rachat de credit dont vous relevez, en prenant également en compte la capacité du courtier que vous avez mandaté à aller voir ses concurrents si jamais le supérieur hiérarchique en question décide de vous placer trop près du maximum.

Parmi les nombreux avantages apportés par les intermédiaires en opérations de banque (c’est la dénomination légale des courtiers en rachat de credit), la mise en concurrence des acteurs du marché de la restructuration des particuliers est un atout majeur, tout comme l’est leur capacité à vous dégoter la meilleure assurance-emprunteur du marché qui peut faire la différence.

Comme vous le voyez, le taux d’un regroupement de crédits dépend de nombreux facteurs et notamment de l’aptitude de votre courtier à trouver mieux ailleurs.

Et il ne se décarcassera que si vous lui avez témoigné votre confiance en l’ayant choisi -lui et lui seul- pour rechercher le meilleur rachat de credit possible. Si vous avez mis tous les courtiers du web sur le coup, il est à craindre qu’aucun ne se sente très motivé à perdre son temps, d’autant plus que les établissements de credit pratiquent tous la régle du « premier arrivé, premier servi » (ils n’acceptent d’étudier qu’un dossier par emprunteur et un seul) !

Choisissez-le donc bien !

Pour cela vous pouvez consulter la liste des membres de l’Association Française des Intermédiaires Bancaires (AFIB) ou interroger l’Association pour la Promotion du Rachat de Credit (APRC).



Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *